Archives pour la catégorie Coup de coeur

#20 Le silence de Mélodie

Auteure : Sharon M. Draper

#Cyclamenthe vous en a déjà parlé mais je tenais à le faire aussi. Du coup ça va être un peu plus informel que d’habitude !

Suivre Mélodie, ses pensées, son quotidien, est vraiment une plongée dans l’émotion. C’est un rappel poignant que les personnes dites « handicapées », qu’elles aient des problèmes mentaux ou non, sont aussi des êtres humains, et qu’à ce titre on ne devrait jamais se permettre de les juger – ou plutôt d’avoir à leur encontre des préjugés, et encore moins du mépris ! Je trouve cela honteux de penser et d’agir comme si les personnes atteintes d’un handicap quelconque étaient stupides, n’avaient pas de sentiments ou ne comprenaient rien – même si certains handicapes limitent malheureusement les facultés. Ces personnes ont aussi le droit à la dignité et au respect que tout être humain entend recevoir. Tout est tellement stéréotypé autour d’eux que ça en devient gênant – gênant pour eux mais aussi pour tous ceux qui se disent « normaux ».

Etant moi-même atteinte d’une maladie chronique incurable (rien de grave et je ne tiens pas à m’étaler là-dessus), je comprends très bien nombre des problèmes soulevés dans ce livre (les nombreux rendez-vous médicaux, les examens, les médecins qui se croient tellement meilleurs que vous, l’impression d’avoir été jugé(e) sans même avoir été convié(e) au procès et sans savoir ce que vous aviez fait de « mal », etc.) et j’ai été profondément touchée de voir tout ça et bien plus réuni dans ce livre sans aucune autre prétention que celle de raconter la vie d’une petite fille comme les autres malgré tout.

Pour conclure, je dirai simplement ceci : face à nos « petits » problèmes, restons optimistes et cessons de nous plaindre. Il y a bien pire situation dans la vie.

Ah ! Et c’est un coup de cœur, bien évidemment 😉

PetitePlume
Publicités

#18 Skryta’lian tome 1, Les témoins de l’Ombre

Auteure : Stéphanie Bellamy

Résumé : Le chaos règne sur Terre, semant la famine et des épidémies. La Triade est désormais le seul refuge face à cette anarchie : trois pays forment un bloc, protégeant ce qui reste de la  civilisation. Toutefois, cette paix demeure vulnérable.

Alors qu’un conflit politique jaillit, soulevant lentement la population, une troublante vérité éclate : l’Homme n’est pas le seul à avoir percé afin de devenir l’espèce dominante. Des êtres immémoriaux décident de refaire surface. Blessé par le Mal causé par les humains au fil des siècles, ce peuple vivant dans l’ombre se lève contre les prédateurs que sont devenus les mortels. Vengeant la Terre, il désire la rendre à elle-même, panser ses plaies et reprendre un pouvoir si généreusement cédé.

Mon avis sur :

L’histoire : J’ai eu un peu de mal à rentrer dedans étant donné que je suis une maniaque de l’orthographe et qu’il restait un certain nombre de fautes… Ceci dit, une fois habituée (et rassurée par l’auteure qui m’a dit que tout avait été corrigé pour les versions suivantes de mon édition), la lecture est facile et les passages d’un point de vue à un autre, fluides. L’histoire en elle-même est juste géniale, j’ai vraiment adoré : il y a de l’originalité, du suspens mais aussi des reprises de thèmes déjà connus qui sont faites avec une virtuosité certaine. Une fois entrée dedans je n’en suis pas ressortie ! L’histoire est prenante et j’ai vraiment hâte de découvrir la suite !

Les personnages : Comme pour beaucoup d’autres romans, j’ai beaucoup aimé le fait que les personnages ne soient pas parfaits. Ils ont des contrariétés, des défauts, un passé plus ou moins lourd voire des traumatisme et c’est vraiment appréciable parce que, même si j’adore les super héros super puissants et invincibles, un peu de normalité – d’humanité – bah ça fait du bien ! J’ai bien aimé le détail apporté à chaque personnage, ses psychoses, ses vices, ses vertus (oulah je parle bien) et leur profondeur assez relative. Mais je ne peux pas vous en parler plus avant sans tous vous spoiler ! Ce serait dommage…

En bref : Même s’il y a le problème de l’orthographe dans mon édition, Skryta’lian est un livre très agréable à lire et je le place sans hésiter dans mes coups de cœur ! J’ai vraiment adoré !

Petite Plume

Chronique 3 : La Vérité sur l’Affaire Harry Quebert, Joël Dicker

01/06/2017

Auteur : Joël Dicker (Suisse)laveritesurlaffaire

Editions : Editions de Fallois (2014)

Genre : Contemporain, Thriller

Première publication : 2012

Nombre de pages : 857

Synopsis

À New York, au printemps 2008, lorsque l’Amérique bruisse des prémices de l’élection présidentielle, Marcus Goldman, jeune écrivain à succès, est dans la tourmente : il est incapable d’écrire le nouveau roman qu’il doit remettre à son éditeur d’ici quelques mois. Le délai est près d’expirer quand soudain tout bascule pour lui : son ami et ancien professeur d’université, Harry Quebert, l’un des écrivains les plus respectés du pays, est rattrapé par son passé et se retrouve accusé d avoir assassiné, en 1975, Nola Kellergan, une jeune fille de 15 ans, avec qui il aurait eu une liaison.
Convaincu de l’innocence de Harry, Marcus abandonne tout pour se rendre dans le New Hampshire et mener son enquête. Il est rapidement dépassé par les événements : l’enquête s’enfonce et il fait l’objet de menaces. Pour innocenter Harry et sauver sa carrière d’écrivain, il doit absolument répondre à trois questions : Qui a tué Nola Kellergan ? Que s’est-il passé dans le New Hampshire à l’été 1975 ? Et comment écrit-on un roman à succès ?

Avis

Ma relation avec ce livre

Ce livre m’a été conseillé et prêté par une amie de la fac.

Ambiance générale et style de l’auteur

Autant le dire tout de suite, ce livre est un véritable coup de coeur !

En débutant cette lecture, je m’attendais à un bon livre policier. Mais en réalité, nous ne sommes pas seulement face à une intrigue policière mais également à une réflexion sur l’écriture. Le personnage principal, Marcus Goldman écrivain qui cherche à écrire son deuxième livre, ne cesse tout au long du roman de s’interroger sur la manière d’écrire un best-seller et sur le sens de l’écriture. Les chapitres avec l’intrigue sont entrecoupés de chapitre donnant des « règles » pour écrire un livre, ce qui ajoute alors une dimension métaromanesque très intéressante.

Mais, le roman lui-même fait une mise en abyme et montre l’écriture en train de se faire. En effet, les scènes et le « scénario » de l’enquête policière se réécrient et évoluent en fonction de la façon dont avançe l’intrigue et des différentes révélations.

J’ai également beaucoup apprécié l’enquête en elle-même qui est très bien tournée. Chaque chapitre (ou presque) se termine sur un cliffhangher, et je vous promet qu’on ne voit pas passer les 800 pages.

Ce livre m’a également plu par sa profondeur et ses références à d’autres oeuvres et notamment Lolita de Vladimir Nabokov ainsi que son point de vue critique sur le monde de l’édition. Cela permet au lecteur de chercher les intertextes (oui j’aime bien faire ça… ^^) et de le faire un peu réflechir (est-ce que cette critique du monde de l’édition est légitime?).

Intrigue

Nous sommes face à un rythme soutenu, à de multiples histoires . Il y a un jeu sur la polyphonie et les différents point de vue des personnages. L’intrigue n’est pas linéaire et faite d’ellipses et de flash-back. Et Marcus Goldman doit sans cesse jongler entre fouiller dans le passé et lutter au présent, entre découvrir la vérité sur l’affaire Harry Québert et trouver qui est l’auteur des menaces qu’il reçoit.

Personnages

Marcus Goldman est un écrivain confronté au problème de la page blanche qui doit écrire un deuxième livre pour satisfaire le contrat de son éditeur. Ce personnage est vraiment attachant dans sa quête de vérité, son amitié pour Harry ainsi que dans son désarroi face à son manque d’inspiration.

Mais Marcus n’est pas le seul personnage attachant, et selon moi tous les personnages (à deux exceptions près), gentils comme méchants sont à un moment ou à un autre attachant.

En deux mots…

Une lecture coup de coeur !

Un roman policier qui a su trouver un équilibre entre intrigue trépidante et réflexion profonde.

Citations :

 » -Et comment sait-on que l’on est écrivain Harry ?

– Personne ne sait qu’il est écrivain. Ce sont les autres qui le lui disent. »

Ma note :

19/20

#Cyclamenthe

#12 Destinés

 

Auteure : Lucie Barnasson

Résumé : Lénia vit dans un monde où toute mélodie est interdite – pire même puisqu’elle y est considérée comme nocive ! La population vit donc depuis plus d’un siècle réfugiée sous des dômes insonorisés. Cependant, contrairement à ses semblables que cela n’a jamais empêché de continuer à vivre normalement, la jeune adolescente se sent enfermée, prisonnière de cette vie tout autant que des dômes. Sa rencontre avec Tristan apporte enfin toute la lumière sur le mystère de ce mal-être, et Lénia découvre qui elle est vraiment.

Mais qui est cette ombre mystérieuse et sombre qui semble la suivre jusque dans ses cauchemars ? Et quel terrible secret cache-t-elle sous sa cape au revers de sang ?

Mon avis sur : 

L’histoire : OH MON DIEU ! Une vie sans musique ! Quel horrible concept pour moi qui y suit accro ! Enfin bref. J’attendais cette histoire avec impatience (surtout parce qu’une amie – qui se reconnaîtra – me harcelais dès qu’il s’agissait de ce livre…) et je ne suis pas déçue ! L’histoire est rondement menée avec des clichés qui ne tombent pas dans les clichés. Oui c’est très paradoxale. On sent particulièrement l’influence de tout un monde de fantasy et de fantastique qui doit faire partie du panel de lecture de l’auteure et c’est vraiment très intéressant parce qu’en lisant ces pages non seulement on apprend à connaître les personnages, mais aussi l’auteure ! Bien sûr pas intimement mais on arrive à capter un petit bout de son monde imaginaire (celui en-dehors du livre of course), chose que je n’avais jamais remarqué chez aucun des auteurs que j’ai pu lire jusqu’ici – sauf dans le cas de fan-fictions mais là  c’était assez évident.

L’histoire en elle-même est très riche avec un certain suspens rythmé par des révélations qui arrivent comme de petites bombes. Alors qu’on croit savoir la majeure partie des informations importantes BAM quelque chose arrive qui remet tout en question pour l’héroïne et donc pour le lecteur puisque le récit est de son point de vue.

J’avoue que j’ai eu un peu de mal avec le récit au présent par contre – ce n’est pas très courant dans les livres que je lis habituellement. Il y a plus d’imparfait et de passé simple dans ma bibliothèque… Mais bon ça c’est parce que je suis embêtante !

Les personnages : Les personnages sont complexes sans trop l’être non plus. J’explique : pas d’être torturé par un passé douloureux (quoi que ?), pas de personnages à fond dans les clichés, et pour une fois (Dieu merci) pas de Bad Boy à tomber par terre qui séduit l’héroïne totalement en pâmoison devant lui. Lucie a réussi à créer des personnages complets et complexes qui ressemblent à de vraies personnes tout en étant des personnages principaux. Je ne peux pas trop en dire non plus sur certains clichés évités par l’auteure (je lui enverrais un petit billet personnel plus tard pour l’en féliciter) parce que ça révélerait une bonne partie de l’intrigue et bousillerait le premier quart de l’histoire. Ce serait dommage.

A part ça je suis tombée amoureuse de Liam hihihi

En général : On peut donc dire que c’est une histoire rondement menée avec des personnages attachants et juste ce qu’il faut de personnes à qui on a envie de donner des gifles ainsi que juste le nombre parfait de révélations données au compte goutte de manière assez virtuose. Ça pourrait être un coup de cœur si une certaine personne n’avait pas passé son temps à m’en rebattre les oreilles pour que je le lise :’) Lucie tu sais qui taper je pense ! Non je plaisante c’est bel et bien un coup de cœur énorme et maintenant j’attends la suite !

Petite Plume

 

#8 Iléana tome 4…

mais tome 1… Je mets la photo du tome 4 mais je vais surtout parler de la série.

Auteure : Isabelle Meyer

Résumé (du tome 1) :

Afin d’échapper à la horde armée qui a détruit sa cité et enlevé ses parents, Ileana, une jeune fée, cherche refuge dans le monde des humains, où elle se fait passer pour une adolescente comme les autres. Le retour dans son pays s’avérant plus difficile que prévu, elle devra compter sur l’aide de Claire et Benoît, ses amis du foyer, et sur celle d’un vieux libraire qui semble en savoir long sur le monde d’où elle vient…

Mon avis sur :

L’histoire : déjà je tiens à signaler que c’est de la littérature jeunesse – et que ça ne me dérange absolument pas ! J’ai tout de suite adoré l’histoire, le fait que ce soit l’auteure elle-même qui me l’ai présentée est la cerise sur le gâteau. Les personnages sont attachants et bien travaillés (plus ou moins de maturité, mais jamais trop pour leur âge (le plus vieux doit avoir 14 ans) par exemple). Un des grands intérêts de cette histoire c’est aussi la visite du patrimoine français et notamment par rapport au religieux – les lieux saints, leur histoire mais aussi les mystères qui n’ont pas été résolus autour de ces lieux. Et surtout, toute une revisite des mythes fondateurs qui est très intéressante.

Avec le tome 4 cependant, l’histoire se complexifie un peu, mais je n’en dit pas plus.

Les personnages : j’en ai déjà un peu parlé au-dessus mais j’ajouterais – quitte à me répéter – qu’ils sont vraiment bien fait par rapport à leur âge, non seulement au niveau de leur comportement, de leur caractère et de leurs connaissances mais aussi de leurs motivations.

En général : j’aime énormément cette série et j’adore rencontrer tous les ans l’auteure pendant le salon du livre de ma ville – seul événement de mon année si je puis dire… C’est une série très sympathique que je conseille à tous ceux qui veulent un récit frais et drôle tout en gardant une part minuscule de suspens dans un monde à mi-chemin entre fantastique et fantasy.

Petite Plume

#5 Harry Potter and the cursed child

Auteure : J.K.Rowling

Résumé : 

It was always difficult being Harry Potter and it isn’t much easier now that he is an overworked employee of the Ministry of Magic, a husband and father of three school-age children. While Harry grapples with a past that refuses to stay where it belongs, his youngest son Albus must struggle with the weight of a family legacy he never wanted. As past and present fuse ominously, both father and son learn the uncomfortable truth: sometimes, darkness comes from unexpected places.

[résumé par LIBRIO64 sur Booknode]

En français ça donne : 

Être Harry Potter n’a jamais été facile et ne l’est pas davantage depuis qu’il est un employé surmené du Ministère de la Magie, marié et père de trois enfants. Tandis que Harry se débat avec un passé qui refuse de le laisser en paix, son plus jeune fils, Albus Severus, doit lutter avec le poids d’un héritage familial dont il n’a jamais voulu. Le destin vient fusionner passé et présent. Père et fils se retrouvent face à une dure vérité : parfois, les ténèbres surviennent des endroits les plus inattendus.

[par GeoffreyT sur Booknode]

Mon avis en général :

J’ai positivement adoré ! L’histoire est très sympa (même si je n’ai pas tout compris vu que je l’ai lu en anglais…), les personnages très réussit. On retrouve bien l’univers de J.K.Rowling et c’est très amusant de la voir mettre ses anciens chouchous en difficulté face aux joies de la paternité et de la maternité ! Ceci dit, il y a aussi des choses beaucoup plus sérieuses et je dois dire que certaines choses ont blessé mon petit cœur fragile… Je ne dirais pas quoi pour ne pas spoiler tout le monde par contre. Je pense que la plupart seront comme moi.

Mais, et il y en a un gros, je pense qu’il y a quand même une part assez importante de fan-service. C’est bien dommage parce que je ne pense pas que c’eut été obligatoire pour satisfaire tout le monde… Mais il reste assez discret pour qu’on arrive à l’apprécier et je dirais même que c’est carrément mignon parfois ! Mais chuuuuuttt je n’en dirais pas plus.

Bref, j’attends impatiemment sa sortie en français pour tout relire…et tout comprendre !

Petite Plume

#3 Inalia tome 1 : Le Prince des loups

Auteure : Maud Cordier

Résumé : 121 ans après le Grand Changement, l’Histoire de l’humanité a quasiment disparu. Le roi Richard de Lacourt, monarque tyrannique, règne sur Inalia. Il est désormais temps pour lui de marier ses deux fils pour assurer le maintient de la couronne. Chez la marquise de Morvan, Pénélope, jeune servante de dix-sept ans, est depuis peu assignée au service de Laurine, la plus jeune des trois héritières du Manoir.

Au côté de ses amies, Sylvia, Lucie et Christine, elle tente de survivre aux maltraitances et aux humiliations que leur infligent leurs maîtresses. Lors de la visite des princes au Manoir, Pénélope fait par hasard la connaissance de l’un d’eux, le prince Stéphane. Leurs interrogations quant au mystérieux passé de l’humanité pourraient bien les rapprocher…

Mon avis sur :

L’histoire : Pour une fois que le résumé est vraiment un résumé ! Je dirais même un résumé de résumé. Il rempli à la perfection son rôle en effleurant à peine l’histoire et en donnant quand même, de mon point de vue, l’eau à la bouche.

Une fois commencé, je n’ai pas pu me défaire du récit, ça faisait un moment que ça ne m’était pas arrivé pour un roman aussi long ! L’histoire est bien ficelée : on suit Pénélope pas à pas, par le biais de ses pensées, de ses sensations, ses émotions…tout ça d’un point de vue interne qui nous fait toucher l’intimité même de l’esprit de la jeune fille et c’est vraiment très rafraîchissant ! Autant j’ai beaucoup de mal habituellement avec les récits à la première personne (surtout par l’utilisation du présent qui est bien plus aisée que celle traditionnelle de l’imparfait/passé simple que je préfère) autant celui-ci ne m’a absolument pas dérangé !

Vraiment, l’écriture est virtuose, l’histoire rondement menée et j’en ressort toute bouleversée avec une seule hâte et une seule question : à quand la suite ? Surtout avec cette fin absolument cruelle en plein milieu de l’action !

Les personnages : Ils sont tous exceptionnellement bien faits. J’ai noté beaucoup de romans – notamment ceux avec un grand nombre de personnages – où les personnages secondaires ne sont pas très bien travaillés, ce qui est bien dommage ! Mais ce n’est pas le cas ici : on voit bien le contraste entre chaque personnage et on arrive à en cerner beaucoup dès le départ de par leur caractère manichéen (ouh le mot savant !). D’autres, comme le prince Alexandre par exemple, sont bien plus difficiles à cerner et je dois dire que même en m’en étant fait une idée plus ou moins précise, j’hésite encore sur certaines choses – comme l’exacte nature de l’attachement qu’il a pour Pénélope, même si je me doute un peu de ce qu’elle est !

Et chaque personnage est différent. Il n’est pas rare dans une saga, ou même dans un livre avec un certain nombre de personnages, de voir des caractères qui se ressemblent…un peu trop ! Là chacun a vraiment le sien. Et chacun a une raison différente de l’avoir, que ce soit pure méchanceté, jalousie, haine, gentillesse ou bonté naturelle ou encore des événements particuliers. Ça fait vraiment plaisir de voir que l’auteure s’est décarcassée pour nous offrir non seulement un récit de qualité mais aussi les personnages qui vont avec !

En général  : Je pense qu’on l’a compris, j’ai adoré ce livre ! Et je dois dire que c’est un coup de cœur, sans hésiter ! J’ai vraiment hâte de découvrir « Les larmes de Saphir » en décembre (je crois) !

Un dernier mot enfin pour saluer le travail des correcteurs ; quand on est auteur, on a tendance a être dans son petit monde et donc à laisser des fautes par-ci par-là, parfois même beaucoup ! Je sais que Maud Cordier accorde beaucoup d’importance à la correction qu’elle fait elle-même, et à celle qui suit par la maison d’édition. C’est un travail de longue haleine et plutôt difficile : et oui ! Il faut lire attentivement chaque mot, se poser des questions de grammaire, d’orthographe et de conjugaison à chaque phrase et ne pas se laisser emporter par le récit au risque de manquer certaines choses ! Ce travail se voit particulièrement dans Inalia, à la fin du tome où il reste quelques coquilles (pas dérangeantes, je vous rassure !) qui montrent qu’à la fin d’un aussi long travail on a des faiblesses ! Aussi n’oublions pas nos amis correcteurs qui sont pour ainsi dire indispensables aux auteurs et aux lecteurs !!!!

Petite Plume

#2 Damnés

 

Auteure : Lauren Kate

Résumé : Lorsque Luce entre à Sword & Cross, un lycée d’éducation surveillée, elle est d’emblée attirée par le ténébreux Daniel. Dans cet endroit sinistre où les portables sont interdits, où les élèves ont un passé lourd et où des caméras surveillent les moindres faits et gestes de chacun, Daniel devient une obsession. Mais le jeune homme évite Luce, qui est aussi courtisée par Cam, un beau brun aux yeux verts.

Malgré sa fascination pour Daniel, Luce n’arrive pas à résister à Cam. Ce dilemme perturbe la jeune fille, déjà déstabilisée par la présence incessante d’ombres, qui la poursuivent et l’inquiètent depuis l’enfance. Tout est conçu pour que l’ordre règne à Sword & Cross, pourtant, ce lieu deviendra le théâtre de drames troubles et mystérieux…

[description de florence971 sur booknode]

Mon avis sur :

L’histoire : J’ai beaucoup aimé ! De prime abord, elle ne semble pas si intéressante que ça mais on se laisse facilement emporter, au point que j’ai failli ne pas pouvoir m’en détacher pour aller dormir ! L’écriture est fluide et prenante. Ce n’est pas le genre d’histoire que j’aime normalement (avec un triangle amoureux, une fille qui se fait souffrir sentimentalement, hésitante…) mais je dois dire que Lauren Kate en a fait quelque chose que je n’avais jamais lu jusqu’ici ! On se pose des questions tout au long de l’histoire auxquelles on n’a pas vraiment de réponse. On ne sait même pas à la fin qui est le méchant ! En fait, quand on repose le livre (ou la tablette dans mon cas), les quelques réponses qu’on a obtenues sont tellement frustrantes et on en a tellement d’autres qu’on a juste envie d’ouvrir le tome suivant et de ne pas s’arrêter avant de savoir !

Les personnages : Mystérieux. Étranges. Ce sont les seuls mots qui me viennent à l’esprit. Même Cam (l’un des prétendants de Luce), qui est pourtant celui qu’on pourrait qualifier d’être le plus limpide, reste une mystère total ! Et le dénouement ne nous avance pas plus ! On devine quand même pas mal de choses sur lui et sur Daniel, notamment leur nature (mais je ne dirais pas quoi !) mais rien du tout sur les autre ! Notamment Arianne et Gabbe… Quand j’ai découvert la vérité j’étais sous le choc ! Et tout a pris un sens…                  Quant à Luce, on n’est pas beaucoup plus avancés sur son cas ! Même si elle reste le personnage le moins ambiguë de l’histoire.

En général : C’est un véritable coup de cœur ! Je le conseil vraiment à ceux qui aime déjà les histoires avec des triangles amoureux ! Et à ceux qui aiment le fantastique sur fond de religion ! Il est a noter cependant que la religion tient une place certes importante dans le récit mais elle n’est pas toujours remise au premier plan, en fait elle est assez discrète ; ce qui est plutôt appréciable, surtout quand on ne sait pas grand chose sur la religion en question…

Petit Plume