Library Wars : Love & War

Library wars

Titre : Library Wars : Love and War

Auteur : Kiiro Yumi d’après l’œuvre de Hiro Arikawa

Éditeur : Glénat

Parution : 24/09/2007 au Japon dans le magazine LaLa

Type et Genre : Shōjo, Amour, action, comédie (beaucoup) et Politique-fiction

Nombre de volumes : 15

 

Résumé :

À une époque où la loi d’Amélioration des Médias a instauré une chasse aux livres, les bibliothèques se sont dotées d’un corps militaire afin de les défendre. Par admiration pour un des membres de ce corps des Bibliothèques (dont elle ne se rappelle pas le visage) qui l’a sauvée autrefois, Iku Kasahara intègre cette organisation. Mais au lieu du prince charmant de ses rêves, c’est un terrible instructeur qui l’attend…

Quelques précisions :

Loi d’amélioration des médias : Loi stipulant que le gouvernement peut retirer de la circulation ou censurer les ouvrages jugés dangereux pour les citoyens. Cette loi créer le comité d’amélioration des médias qui disposent des Agent Spéciaux d’Améliorations (ASA). Ces derniers vont dans les librairies et les bibliothèques afin de confisquer les ouvrages dit « litigieux ».

Le corps des bibliothèques : Créé pour s’opposer aux ASA. Ce sont des soldats entrainés qui ont pour mission de « sauver » les ouvrages de la censure. Leur légitimité se base sur une loi particulière sur la liberté des bibliothèques. Elle s’appelle la « Déclaration relative à la liberté des bibliothèques » et est constituée de quatre points :

  1. les bibliothèques ont le droit de collecter librement des documents
  2. les bibliothèques ont le droit de proposer librement des documents
  3. les bibliothèques protègent la confidentialité de leurs lecteurs
  4. les bibliothèques s’opposent à toute forme de censure injustifiés

Je vous laisse découvrir les subtilité dans le manga lui-même.

Les personnages :

 

Iku Kasahara : 22 ans. L’histoire est centrée sur son évolution et surtout sur la recherche de son Prince. Elle n’hésite pas à en parler devant son instructeur qui est extrêmement strict et ne cautionne pas les actes du dit Prince. Elle met toute son âme dans la protection des livres, qu’elle aime plus que tout. Elle est un peu simplette et fait preuve d’une force de caractère et d’une force physique peu commune pour une femme.

Atsuhi Dojo : 27 ans. Supérieur direct et instructeur de Kasahara. Il est intelligent et sportif. Il est également très exigent et cassant. Il est complexé par sa taille (165cm) et ne supporte pas les remarque à ce propos. Il parle rarement de son passé car il a honte de ce qu’il était.

Asako Shibasaki : 23 ans. Meilleure amie de Kasahara et compagne de chambrée. Elle taquine sans cesse Kasahara sur son manque de féminité et surtout sur son Prince. Elle est très intelligente et manipulatrice. Elle travail dans les renseignements. Elle est très belle et l’exacte opposé de Kasahara. Elle devine assez rapidement qui est le Prince de Kasahara mais ne lui dit pas, trouvant plus amusant de la laisser chercher.

Mikihisa Komaki : 27 ans. Meilleur ami de Dojo. Il aime taquiner ce dernier et est quelqu’un de naturellement joyeux. Il est également très intelligent. Il n’hésite pas à rappeler à Dojo les erreurs qu’il a pu faire lorsqu’il se montre trop sévère avec Kasahara, ou tout simplement pour le taquiner. Il n’a jamais autant rit que le jour ou Kasahara a passé son examen d’entrée.

Hikaru Tezuka : 22 ans. Camarade de Kasahara. Au début il ne l’aime pas car elle est impulsive là où lui est réfléchi. Il est intelligent et taciturne. Il est également très beau. Il finit par s’ouvrir un peu et devient ami avec Kasahara.

Ryusuke Genda :43 ans. Commandant du corps des bibliothécaires. Il est plus intelligent qu’il n’y parait. Il fait passer ses soldats avant la politique mais sait faire preuve de bon sens dans ce domaine quand c’est nécessaire. Il aime taquiner Dojo avec le lieutenant Komaki.

Si je devais choisir mon personnage préféré serait le Commandant Genda. Il est vraiment trop drôle.

Ce que j’en pense :

J’ai beaucoup aimé ce manga. Même si on sens que les enjeux politiques sont important ils sont tout de même au second plan dans l’histoire. De plus voir Kasahara tourner chèvre à cause de son instructeur sadique et de son obsession pour son Prince c’est vraiment très drôle. Je n’ai pas vraiment été surprise pas l’identité du Prince, que l’on devine aisément dès le premier tome. Toutefois, bien que le mystère n’en soit plus un pour nous, vois Kasahara en parler à longueur de temps sans même se douter une seule seconde de son identité est hilarant. Chacun des personnages est attachant et ils sont tous très drôle. Bien entendu ce manga s’articule surtout autour de l’histoire de Kasahara et de son Prince mais il fait tout de même ressortir l’importance de la problématique posée par la loi d’amélioration des médias. Chaque lecteur est amené à réfléchir à ce qu’il en pense. De plus la position des protagoniste est arrêtée (ils sont totalement contre) mais ça ne les empêches pas de voir les bons côtés de cette loi.

L’humour est omniprésent dans chaque tome de cette série. Même dans les moments sérieux et difficiles il finit toujours par y avoir quelque chose de drôle qui n’enlève rien du dramatique de la situation mais détend l’atmosphère.

Un petit conseil : Si vous êtes amené à lire ce manga, prêtez attention aux mini-sketchs présents sur les pages blanches à chaque nouveau chapitre. Lisez également la case en bas de la page environ tous les deux chapitres, c’est une histoire courte très drôle qui met en scène les déconvenue de Kasahara dans ses face à face avec le lieutenant Dojo.

L’original et les adaptations :

Le manga est tiré de la light novel de Hiro Arikawa en 4 volumes. Je n’ai malheureusement pas encore eu l’occasion de la lire mais j’ai hâte. Du peu que je sais, le manga est assez fidèle aux livres même si quelques changements ont été fait. Lorsque je les lirais je vous ferais un article avec la liste des différences si ça vous dit 😉

Il y a un anime qui a été fait à partir du manga. Il comporte 12 épisodes et 1 OAV (Original Video Animation). Il y a également 3 films qui sont sortis. J’ai beaucoup apprécié l’anime mais, bien que gardant les mêmes idées, il ne suit pas vraiment l’histoire. Il y a beaucoup d’actions du manga qui ne font pas parti de l’anime et la fin est différente. Toutefois, l’un n’a rien a enlever à l’autre. Je trouve que l’anime fait bien ressortir les points importants de l’histoire. Si vous souhaitez le voir je vous conseil de le regarder avant de lire le manga. Vous aurez une bonne idée de l’esprit du manga mais quand vous le lirez vous l’apprécierez encore plus. Je n’ai pas encore eu l’occasion de voir les films.

En écrivant cet article j’ai une furieuse envie de relire ce manga. Je ressors de ma chambre demain, une fois que j’aurais terminé XD

Have fun !

Mang@ddict

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s