Dimanche Caverne du 20 Août 2017

Un petit rappel du principe : un dimanche de temps en temps (en général une fois par mois), nous nous réunissons – plus ou moins – pour une journée presque ininterrompue de lecture. Les horaires varient d’une personne à l’autre, tout comme les temps de pause mais ce n’est pas grave parce que notre but est de partager autour de nos lectures et de passer un bon moment tout en vidant notre PAL !

Mon Dimanche Caverne, comme toujours, va plus ou moins de 10h à 22h avec une pause d’une heure et demi le midi.

Voici ce que je vais lire aujourd’hui :

[Tous les résumés viennent de livraddict ainsi que les images]

2017-08-20 01 Le deuxième tome de la fameuse trilogie de Beaumarchais. J’ai déjà terminé Le Barbier de Séville que j’aime énormément ! L’avantage de ces pièces, c’est qu’une fois lue il suffit d’aller sur YouTube pour pouvoir la voir, ce qui rend le tout plus vivant. Bien sûr, j’attendrai demain pour cela, cette journée étant exclusivement réservée à la lecture 😉

Résumé : Oubliant les nombreux services que son valet Figaro lui a rendus dans Le Barbier de Séville, le comte Almaviva tente de lui dérober sa fiancée Suzanne. Avec l’ingéniosité de celle-ci et l’aide de la comtesse, Figaro obtiendra-t-il enfin la main de celle qu’il aime ? Deuxième volet de la célèbre trilogie de Beaumarchais, Le Mariage de Figaro, selon le mot de Bonaparte, « c’est déjà la Révolution en action ». Dénonciation des abus de la noblesse, contestation du privilège de la naissance, satire de la justice : à bien des égards, cette pièce écrite en 1778 est révolutionnaire avant l’heure. Mais « la folle journée », pleine de rebondissements et de quiproquos, de chansons, de tableaux vivants et de morceaux de bravoure, est avant tout le chef-d’œuvre d’un dramaturge virtuose

2017-08-20 02 Et bien sûr, après le deuxième, le troisième tome de Beaumarchais ! Je suis un peu moins enthousiaste à son sujet parce qu’il est moins connu mais étant donné qu’on parle d’un auteur excellent, je ne me fais pas de soucis non plus ! C’est l’occasion de découvrir un classique oublié ! (à mois qu’il ne soit oublié que pour moi ?)

Résumé : Figaro et sa femme Suzanne sont toujours au service du comte Almaviva et de son épouse Rosine, mais la famille a déménagé en France. Le comte veut y dénaturer ses biens. La pièce débute le jour de la Saint-Léon, anniversaire du fils naturel de la comtesse et de son ex-page Chérubin. Depuis que le fils aîné des Almaviva est mort dans un duel, le comte repousse Léon, qu’il considère désormais comme le fruit impardonnable de l’adultère de la comtesse. Monsieur Bégearss, un Irlandais, s’est introduit dans la famille. Figaro et Suzanne le soupçonnent de vouloir trahir toute la famille. Il veut épouser Florestine, la pupille du comte, éloigner Léon (qui l’aime aussi) à Malte et le faire accompagner de Figaro.

[Résumé de l’acte 1 trouvé sur Wikipédia, je n’ai pas mieux désolée…]

2017-08-20 03 Et enfin je terminerai sur une enquête policière : Le pendu de St Andrews. J’ai déjà lu un livre de cet auteur et ça m’avait bien plu donc autant continuer ! En plus, j’aime beaucoup les policiers et ça fait longtemps que je n’en ai pas lu… ça va me détendre un peu après avoir lu deux livres de cours – aussi excellents soient-ils !

Résumé : La « pierre du Destin » sur laquelle les rois d’Ecosse ont toujours dû se hisser pour être couronnés, vient d’être volée au château d’Edimbourg. Retrouvé à Londres, le symbole de la souveraineté du pays a été amputé d’un morceau qui a disparu. Sacrilège ! S’agirait-il d’une provocation anglaise ? Puis voilà que l’assassinat d’un député indépendantiste, en plein parlement écossais, menace dorénavant de faire déborder une marmite nationaliste en plein ébullition…

« De mon côté, j’ai bien d’autre chats à fouetter : ce matin en effet, un étudiant de St andrews vient d’être découvert pendu dans la chapelle de la célèbre université, un tatouage sur la poitrine découpé au couteau, un mystérieux texte en latin dans la poche, ainsi que les initiales « PH » gravées sous la semelle de l’une de ses chaussures. Le suicide n’est déjà plus une hypothèse ! Voilà qui va vite me faire oublier l’agitation qui règne autour de cette satanée pierre… »

Inspecteur Sweeney
Criminal Investigation Departement

[Résumé de quatrième de couverture]

PetitePlume
Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s