#3 Inalia tome 1 : Le Prince des loups

Auteure : Maud Cordier

Résumé : 121 ans après le Grand Changement, l’Histoire de l’humanité a quasiment disparu. Le roi Richard de Lacourt, monarque tyrannique, règne sur Inalia. Il est désormais temps pour lui de marier ses deux fils pour assurer le maintient de la couronne. Chez la marquise de Morvan, Pénélope, jeune servante de dix-sept ans, est depuis peu assignée au service de Laurine, la plus jeune des trois héritières du Manoir.

Au côté de ses amies, Sylvia, Lucie et Christine, elle tente de survivre aux maltraitances et aux humiliations que leur infligent leurs maîtresses. Lors de la visite des princes au Manoir, Pénélope fait par hasard la connaissance de l’un d’eux, le prince Stéphane. Leurs interrogations quant au mystérieux passé de l’humanité pourraient bien les rapprocher…

Mon avis sur :

L’histoire : Pour une fois que le résumé est vraiment un résumé ! Je dirais même un résumé de résumé. Il rempli à la perfection son rôle en effleurant à peine l’histoire et en donnant quand même, de mon point de vue, l’eau à la bouche.

Une fois commencé, je n’ai pas pu me défaire du récit, ça faisait un moment que ça ne m’était pas arrivé pour un roman aussi long ! L’histoire est bien ficelée : on suit Pénélope pas à pas, par le biais de ses pensées, de ses sensations, ses émotions…tout ça d’un point de vue interne qui nous fait toucher l’intimité même de l’esprit de la jeune fille et c’est vraiment très rafraîchissant ! Autant j’ai beaucoup de mal habituellement avec les récits à la première personne (surtout par l’utilisation du présent qui est bien plus aisée que celle traditionnelle de l’imparfait/passé simple que je préfère) autant celui-ci ne m’a absolument pas dérangé !

Vraiment, l’écriture est virtuose, l’histoire rondement menée et j’en ressort toute bouleversée avec une seule hâte et une seule question : à quand la suite ? Surtout avec cette fin absolument cruelle en plein milieu de l’action !

Les personnages : Ils sont tous exceptionnellement bien faits. J’ai noté beaucoup de romans – notamment ceux avec un grand nombre de personnages – où les personnages secondaires ne sont pas très bien travaillés, ce qui est bien dommage ! Mais ce n’est pas le cas ici : on voit bien le contraste entre chaque personnage et on arrive à en cerner beaucoup dès le départ de par leur caractère manichéen (ouh le mot savant !). D’autres, comme le prince Alexandre par exemple, sont bien plus difficiles à cerner et je dois dire que même en m’en étant fait une idée plus ou moins précise, j’hésite encore sur certaines choses – comme l’exacte nature de l’attachement qu’il a pour Pénélope, même si je me doute un peu de ce qu’elle est !

Et chaque personnage est différent. Il n’est pas rare dans une saga, ou même dans un livre avec un certain nombre de personnages, de voir des caractères qui se ressemblent…un peu trop ! Là chacun a vraiment le sien. Et chacun a une raison différente de l’avoir, que ce soit pure méchanceté, jalousie, haine, gentillesse ou bonté naturelle ou encore des événements particuliers. Ça fait vraiment plaisir de voir que l’auteure s’est décarcassée pour nous offrir non seulement un récit de qualité mais aussi les personnages qui vont avec !

En général  : Je pense qu’on l’a compris, j’ai adoré ce livre ! Et je dois dire que c’est un coup de cœur, sans hésiter ! J’ai vraiment hâte de découvrir « Les larmes de Saphir » en décembre (je crois) !

Un dernier mot enfin pour saluer le travail des correcteurs ; quand on est auteur, on a tendance a être dans son petit monde et donc à laisser des fautes par-ci par-là, parfois même beaucoup ! Je sais que Maud Cordier accorde beaucoup d’importance à la correction qu’elle fait elle-même, et à celle qui suit par la maison d’édition. C’est un travail de longue haleine et plutôt difficile : et oui ! Il faut lire attentivement chaque mot, se poser des questions de grammaire, d’orthographe et de conjugaison à chaque phrase et ne pas se laisser emporter par le récit au risque de manquer certaines choses ! Ce travail se voit particulièrement dans Inalia, à la fin du tome où il reste quelques coquilles (pas dérangeantes, je vous rassure !) qui montrent qu’à la fin d’un aussi long travail on a des faiblesses ! Aussi n’oublions pas nos amis correcteurs qui sont pour ainsi dire indispensables aux auteurs et aux lecteurs !!!!

Petite Plume
Publicités

2 réflexions au sujet de « #3 Inalia tome 1 : Le Prince des loups »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s